Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/03/2018

PLAIDOIRIE POUR UNE MEILLEURE GESTION DE LA ROK

Depuis l'ouverture de notre blog, un certains nombres d'activités ont été réalisées. Dans ce numéro, vous trouverez les dernières activités de la ROK.

La Réserve a eu l'honneur d'être conviée à la réunion Africaine de la Convention de Ramsar (Pré-COP 13), réunion officielle concernant les pays de l'Afrique au sujet de la Conservation des Zones Humides, de leurs ressources ainsi que tout l'environnement s'attachant à ce milieu.

Durant cette rencontre, le Conservateur de la Réserve de Kalissaye a eu l'opportinuté d'échanger sur le processus de la classification de kalissaye sur la Liste des Zones d'Importance pour la Conservation des Oiseaux (ZICO), Sites Ramsar, en ce qui concerne la distinction au Prix de la Conservation 2016, ainsi que sur les divers résultats obtenus.

Dans cet article, vous trouverez une présentation qui rappelle l'état du site trois ans auparavant (voir fichiers PDF ci-joints), les activités effectuées dans le cadre de la reconversion des acteurs et ses projets dans l'avenir proche.

La Réserve de KALISSAYE , sous l'initiative dudit Conservateur, s’évertue à changer auprès de la population locale les mentalités et, de ce fait, les activités professionnelles afin de préserver les ressources ornithologiques, côtières, marines et forestières de la ROK.

Son but principal est la reconversion des acteurs principaux (pêcheurs, femmes exploitantes d'arches, d’huîtres, exploitants forestiers), pour la protection des îlots de reproduction

Voici, donc les résultats qui sont, plus que probants, que nous avons exposés à cette conférence qui a eu lieu à Dakar à l'occasion de la réunion Africaine de la Convention de Ramsar:

- Les pêcheurs utilisant des filets et les engins prohibés, ont été formés et se sont reconvertis dans la production maraîchère, la production avicole ;

- Les  femmes récoltant les arches et les huîtres sur les racines de Rhizophora ont été formées dans le but de transformer les graines et les feuilles de Moringa oléifera, en produits courants, comme savons, infusions, thé, pommades etc... ainsi de leur donner la possibilité de garder un revenu équivalent,

 - Reconversion tout à fait réussie dans l'aviculture (production œufs et volailles) et la production horticole (produits maraîchers).

A ce jour, suite au comptage et bilan annuel dernier, nous sommes très satisfaits et fiers des reconnaissances internationales (site RAMSAR, ZICO et Lauréat du prix de la  Conservation) et des résultats en ce qui concerne l'augmentation de la population des oiseaux (côtiers et marins), des mammifères (dauphins, lamantins) et des tortues marines qui occupent dorénavant d'une façon plus paisible et qui peuvent se reproduire.

Un grand bravo à toute notre équipe et remerciements à la MAVA , à BirdLife International et à NCD pour l'appui financier, logistique et l'encadrement technique.

 Plaidoyer pour une meilleure conservation de Kalissaye.pdf